Les emballages biodégradables sont utilisés depuis longtemps par les professionnels de la vente à emporter. Ils permettent de faciliter le transport des aliments et des boissons. En effet, beaucoup de gens ne peuvent consommer qu’une salade ou un sandwich à midi. Ils peuvent les déguster partout grâce à leurs contenants adaptés. Pouvant être jetables ou réutilisables, ces produits de conditionnement sont disponibles chez un grossiste alimentaire.

 

Quand dit-on qu’un emballage est biodégradable ?

Un emballage est dit « biodégradable » lorsqu’il peut se décomposer complètement en moins de six mois. Si ce processus de dégradation est complet en moins de trois mois, on parle d’emballage compostable. Dans le second cas, les produits jetables suivent le processus de compostage domestique ou industriel et seront utilisés comme fertilisants naturels.

Les emballages biodégradables et compostables sont conçus à partir de matériaux naturels comme l’amidon de maïs, le bois ou la pulpe. Émettant mois de CO2, ils sont moins polluants comparés au plastique à usage unique utilisé autrefois. Ils permettent donc de limiter l’impact environnemental car ils ne nuisent pas à l’environnement une fois usagés.

D’ailleurs, la plupart des emballages utilisés par les restaurateurs actuellement sont tous écologiques et conçus à partir de matériaux naturels. Que ce soit dans la boulangerie, la restauration rapide ou le food-truck, chaque type d’emballage a été pensé pour l’environnement.

 

Comment choisir un emballage biodégradable ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe un grand choix de modèles d’emballages. Barquettes, boîtes, cornets ou caisses, vous trouverez facilement le type de contenant adapté à vos produits alimentaires. Si vous vendez des boissons chaudes ou froides, le choix des gobelets en carton double paroi est idéal.

Par ailleurs, les traiteurs qui proposent la consommation de plats sur place ou la vente de plateaux-repas vont miser sur une vaisselle jetable biodégradable, comprenant des couverts, des assiettes, des bols et des serviettes en papier. Le plus souvent conçus en bambou ou en carton, les vaisselles écologiques préservent aussi la qualité des nourritures.

Un emballage biodégradable se décline en différentes formes, tailles et couleurs. Vous pouvez le personnaliser à votre image pour qu’il constitue en même temps un bon support publicitaire. En effet, un emballage alimentaire en papier ou en carton est facilement imprimable. C’est donc une solution peu chère pour les restaurateurs qui souhaitent se faire connaître et promouvoir leur marque.

 

Qu’en est-il des sacs en plastique bio ?

Aussi appelé bioplastique, ce matériau est utilisé pour concevoir un emballage jetable. Mais peut-on réellement considérer ce dernier comme un « emballage écologique » ? Les avis divergent sur la question. En effet, les traiteurs optent pour les emballages plastiques biodégradables pensant faire un bon geste pour l’environnement. Or, selon les études des scientifiques, ces produits jetables ne se décomposent totalement qu’en 9 mois. Certains ne se dégradent même jamais complètement, ce qui remet en cause leur caractère « bio ».

Toutefois, il existe des emballages biodégradables avec le label « Ok compost ». Celui-ci garantit que le sac ou le contenant se dégrade en 6 mois selon les conditions du compostage. D’autres spécialistes soutiennent en revanche que quitte à choisir l’écologie, autant miser sur des emballages recyclables. En effet, le recyclage signifie moins de production, bien que l’emballage recyclable ne soit pas forcément réutilisable. Ainsi, la nature est nettement mieux préservée.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que l’emballage alimentaire est un gage de la qualité et de la sûreté des repas lors de leur transport. En le sélectionnant, vous devez non seulement considérer leur résistance, mais aussi leur indice de toxicité. C’est pour cela que les contenants fabriqués à partir de matériaux naturels restent le meilleur compromis. Solides, propres et économiques, ils vous faciliteront la vie.