Pas de raison de s’inquiéter, du moins pour l’instant

Après le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft, beaucoup se sont interrogés sur l’avenir de la franchise CoD sur la plateforme PlayStation, craignant que Microsoft n’en fasse une exclusivité. Cependant, un nouveau rapport affirme qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter à ce sujet, car les consoles Sony recevront au moins trois autres entrées dans la franchise.

La série Call of Duty a fait ses débuts il y a près de 20 ans sur les plateformes PC, Xbox et PlayStation. Ces trois dernières sont devenues les piliers sur lesquels CoD a jeté ses bases. Avec l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft, la série pourrait perdre l’un d’entre eux, mais ce ne sera pas aussi tôt que vous pourriez le penser. Activez votre code bunker warzone, en savoir plus : Cliquez ici !

Avant que Microsoft n’annonce l’acquisition, l’éditeur avait déjà signé un accord garantissant que les consoles Sony recevraient au moins trois jeux CoD supplémentaires. Ceux-ci comprendraient une nouvelle entrée développée par Infinity Ward (vraisemblablement la suite de Modern Warfare en 2019) et une autre de Treyarch, le développeur responsable des titres CoD : Black Ops. En outre, Warzone 2 serait également publié pour la plateforme PlayStation.

L’accord sur trois jeux CoD avec Sony pourrait bien être le même que celui mentionné par l’entreprise lorsqu’elle a répondu à l’acquisition d’Activision Blizzard, qui garantit que les nouveaux jeux Call of Duty sont multiplateformes. Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming, a également confirmé qu’il honorerait tous les accords après l’acquisition de l’éditeur, y compris ceux conclus avec Sony.

Considérant que les joueurs PlayStation auront deux titres principaux CoD supplémentaires, les joueurs devraient être couverts jusqu’à fin 2023, en supposant que la sortie annuelle de CoD se poursuive. Warzone 2 devrait être lancé quelque part entre les deux entrées principales de la série, probablement peu après la suite supposée de Modern Warfare.

Une fois que les trois jeux CoD seront sortis, Sony devra probablement renégocier, ou Spencer peut simplement faire de la série FPS une exclusivité PC et Xbox, ce qui causerait probablement plus de mal que de bien. Quoi qu’il en soit, Microsoft tirera sans doute profit de la possession de la propriété intellectuelle. Comme ils l’ont fait avec Bethesda, le géant de la technologie s’assurera probablement que les futures entrées CoD sont des exclusivités minutées ou ont plus de contenu pour les plates-formes Microsoft.

Assurer le lancement de nouveaux titres CoD sur la plate-forme PlayStation aiderait sûrement Sony à récupérer les 20 milliards de dollars qu’ils ont perdus en valeur boursière après que la société basée à Redmond a annoncé qu’elle achèterait Activision Blizzard.